LE CRESSON SUR NOS TABLES D’ÉTÉ !

Par défaut

 

Publié le 22/05/2013 – Auteur : Fédération Nationale des Cressiculteurs dans 750g.com

http://www.750g.com/le-cresson-sur-nos-tables-dete-a11848.htm

Le cresson sur nos tables d'été !

Après un hiver ô combien long et rigoureux, le soleil a fini par pointer le bout de son nez et la légèreté printanière précède désormais avec douceur les prémices d’un été tant attendu. Avec la belle saison, nos papilles sont en éveil et impatientes de retrouver les saveurs des plats estivaux. Quoi de plus agréable que de préparer des recettes aux goûts ensoleillés à déguster en famille ou entre amis, lors de pique-niques improvisés, de «garden party»champêtres, ou tout simplement autour d’une table, chez soi
Le cresson, avec sa saveur si caractéristique et ses vertus reconnues pour la santé, entre en piste cet été, avec deux recettes soleil, colorées et riches en goût :
 Zoom sur un légume-feuilles aux multiples atouts nutritionnels :Comme toutes les salades et les légumes feuilles, le cresson est très peu calorique (seulement 2g de glucides/100g, et 17 kcal) et il apporte des fibres (2g pour 100g).

Plante herbacée poussant dans l’eau douce, son petit goût poivré et corsé rappelle que le cresson fait partie de la même famille de plantes (les crucifères) que le radis, la roquette, la moutarde, le chou, le colza, la corbeille d’argent ou encore la giroflée. Tous les crucifères sont des aliments très riches en vitamines, en oligo-éléments et en antioxydants.
Cette plante vivace, semi-aquatique, se cueillait autrefois à l’état sauvage dans les ruisseaux et les endroits humides. Désormais la plante comestible se cultive en bassins spécialement aménagés : les cressonnières.
La faculté du cresson à croître (d’où son nom d’origine latine « crescere » qui veut dire grandir, pousser en italien) en fait une salade précoce au printemps, la rendant très populaire pour les gens avides de consommer autre chose que des pommes de terre à la sortie de l’hiver.
De nos jours les jeunes pousses sont devenues des salades très appréciées. Le cresson de fontaine a effectivement été la première des jeunes pousses et est toujours en tête de liste pour ses richesses nutritionnelles. La tendreté de ses feuilles, son goût spécifique, les multiples façons de le préparer, sa culture pratiquée en harmonie avec l’environnement naturel des exploitations, en font une salade tout à fait appréciée et vertueuse.
Le cresson se doit d’être bien lavé. Il est nécessaire de couper le cresson au dessus du lien, lorsqu’il est acheté en bottes. il convient de le couper avant toute préparation.

Cru, en salade (seul ou mélangé à d’autres jeunes pousses), ou cuit à l’étuvée, comme de l’oseille ou de l’épinard, ses préparations sont variées pour des plats aux saveurs multiples. Son goût légèrement relevé se marie particulièrement bien avec les viandes et les poissons.
En omelette, en soupe, en crème, ou encore haché, cru, il peut être utilisé comme le persil (sur des pommes de terre, du fromage blanc faisselle, une salade de crudités…).
La salade de cresson « à la lyonnaise », accompagnés de lardons poêlés, des tranches d’oeufs durs (ou mollets), et de quelques croûtons dorés, est aussi très apprécié des amateurs de légumes verts.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s