Un peu d’histoire :

La culture du cresson dans la famille a débuté avec Charles Morizot qui en 1914, arrive à 13 ans, à la gare de la Ferté Alais et fut l’un des ouvriers de Paul Barberot, à Méréville.

Après s’être mis à son compte Charles travaille avec son fils André Morizot dans le secteur de Méréville et de Saclas. Part la suite André est rejoint par ses fils Jean Pierre, Christian puis Denis, sur la cressonnière « Les Prés de Fouville » à Saclas et d’autres cressonnières dans le secteur de D’huison Longueville, vers les années 1975.

La cressonnière « Sainte Anne », à Vayres sur Essonne a été reprise  entre 1979 et 1980.

En 1993, Denis travaille seul sur une partie de la cressonnière  Sainte Anne jusqu’à décembre  2009. Jean Pierre travaille à Baulne et à Saclas jusqu’à juin 2008. Christian reprend les cressonnières de Marius Rouchousse à D’Huison Longueville.

Vers 2000, Christian continue sur les cressonnières de D’Huison Longueville et exploite une partie de la cressonnière Sainte Anne appartenant à Jean Louis Sibilia. En 2005, Christian garde une cressonnière à D’Huison Longueville, la cressonnière « Les Prés de Misery ».

En 2008, Mikaël Morizot, fils de Christian reprend les exploitations de Jean Pierre, à Saclas et à Baulne. En 2009 Mikaël arrête d’exploiter la cressonnière à Baulne et loue l’exploitation de Denis.

Notre cresson de fontaine est produit manière rationnelle. On allie la culture conventionnelle et la production bio, en limitant les intrants et l’utilisation de produit phytopharmaceutiques ne se fait que brièvement lors d’attaques de ravageurs.

Notre culture est dispatchée sur 3 sites de production :

(voir les photos des sites)

Notre production est vendue principalement au MIN de Rungis, on livre 3 à 4 fois par semaine. on vend également directement  aux personnes, sur les cressonnières.

Et en vente locale, on fournit l’entreprise « Entre Saveur et Jardin » pour la préparation de la  délicieuse soupe de cresson et autres préparations, située à Boutigny sur Essonne. Et on met en dépôt vente tous les week end à la Volaille Prunaysienne, où l’on peut acheter la fameuse volaille du Gâtinais.

De plus on fournie également  La ruche qui dit oui, Ruche de Ballancourt, Ruche de Paris 10 et Ruche de Paris 13.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s